Comment réaliser un sirop de sureau ?

  • 12 Décembre 2020
  • 2 commentaires

Vous avez suivi une formation en herboristerie ? Vous avez des enfants en même temps ? Il est fort probable que vous ayez déjà essayé de leur faire prendre une tisane. Mais bien que bénéfique pour leur immunité, ils ne se laissent pas pour autant avoir. Certains refusent catégoriquement d’y goûter. D’où tout l’intérêt du sirop. Sucré et aromatisé, le sirop reste la meilleure façon d’administrer une plante médicinale à un enfant. Vous souhaitez savoir comment fabriquer un sirop de sureau ? Focus.

Décryptage des propriétés médicinales du sureau

Avant d’entrer plus dans les détails en ce qui concerne la fabrication d’un sirop de sureau, il est de mise de voir de plus près cet arbuste. Le sureau, un arbrisseau dont les baies, les fleurs et l’écorce ont été utilisées depuis l’Antiquité, est une plante aux mille et une vertus. Connu sous le nom scientifique de Sambucus nigra, il est en mesure de traiter les infections respiratoires virales telles que le rhume et la grippe. Sa consommation permet tout également d’apaiser les troubles gastro-intestinaux, la rétention d’eau, les infections urinaires ainsi que les irritations buccales. Appliquer sur la peau, le Sambucus nigra permet de lutter contre divers problèmes cutanés pour ne citer que l’eczéma et les brûlures.

Les compositions du sureau

En phytothérapie, l’utilisation de chaque partie de cet arbuste s’avère nécessaire. Ses fleurs, par exemple, disposent d’une forte teneur en acides phénoliques, en minéraux et en antioxydants. En ce qui concerne les baies, elles sont riches en vitamines A, C et B6. Les baies de sureau contiennent également une forte teneur en fer, en acides aminés et en flavonoïdes. Pour ce qui est des feuilles, sachez qu’elles ont une forte concentration de tanins, de nitrate de potassium et d’acides valérianiques. L’écorce de Sambucus nigra, quant à elle, est assez riche en acides cyanhydriques.

Téléchargez notre ebook gratuitement

Les ingrédients nécessaires pour la réalisation d’un sirop de sureau

Il est tout à fait possible de fabriquer ses remèdes naturels à base de sirop. Le secret est d’utiliser une assez bonne dose de substance sucrante. À cet égard, pour une recette DIY, vous aurez le choix entre du sucre blanc raffiné et du miel. Pour le reste des ingrédients, vous aurez besoin de 60 grammes de baies de sureau séchées, disponibles en herboristerie ; d’un litre d’eau distillée ; de 4 cuillères à soupe de rhum et de 400 ml de sucre fondu en bain-marie.

Préparation de la recette

Dans un premier temps, mettez les 60 grammes de baies dans une casserole puis ajoutez l’eau distillée. Laissez le tout bouillir à découvert et continuez à chauffer le mélange à feu doux jusqu’à ce que le liquide soit réduit à moitié. Ensuite, versez le tout dans un récipient en prenant soin de filtrer les baies avec une passoire. Par la suite, placez le liquide obtenu au bain-marie puis rajoutez le sucre. Lorsque ce dernier sera dissout, vous n’aurez plus qu’à verser les 4 càs de rhum. Pour finir, il n’y a plus qu’à mettre le tout dans une bouteille stérilisée à l’aide d’un entonnoir. Pensez à bien ajouter une étiquette avec le nom et la date !

Si vous souhaitez en savoir sur la fabrication des sirops, nous avons un module intégralement consacré sur la méthode de fabrication au sein de nos ateliers !

Le Centre d'Herboristerie Familiale vous accompagne vers l'autonomie et vous aide à fabriquer de vos propres remèdes naturels : découvrez notre programme !